E-commerce

E-commerce en Afrique et dans le monde : Enjeux et Perspectives

Le E-commerce ou commerce électronique ou commerce en ligne se définit comme l’échange pécuniaire de biens, de services ou d’informations par l’intermédiaire de réseaux informatiques, d’interfaces électroniques et/ou digitales notamment Internet.

Son émergence est directement liée à l’apparition du web au début des années 1990. Le 11 août 1994, Phil Brandenberger, un habitant de Philadelphie, passe la première commande en ligne en utilisant un système de paiement sécurisé par carte bancaire. Le New York Times couvre l’évènement et souligne que « derrière un petit clic pour un individu se cache un grand pas pour l’économie. » Ce premier achat de 12,48 dollars pour un album de Sting représente la première pierre d’un édifice qui depuis ne cesse de croitre/ Depuis lors le E-Commerce n’a pas cessé de s’entendre pour devenir aujourd’hui le principal canal de consommation de biens ou de services de la plupart des habitants de la planète.

Face à ce phénomène, des entreprises ont su se positionner afin de devenir les leaders mondiaux.

Le Top 5 est actuellement occupé par des entreprises américaines et chinoises. Cela ne devrait pas surprendre étant donné que ces derniers sont actuellement les deux plus grands marchés de commerce électronique au monde.

En pole position, Le géant Amazon

Le géant du commerce électronique Amazon est actuellement en tête de liste des meilleures entreprises de e-commerce. Sa valeur marchande s’élève à plus de 952 milliards, soit plus du double de celle de son plus proche rival chinois Alibaba. C’est également plus que le total combiné des neuf autres entreprises figurant sur la liste des dix premières citées ci-dessous. Son fondateur et PDG, Jeff Bezos, est le 2e homme le plus riche du monde après Elon Musk.

Suivi du chinois Alibaba

La deuxième plus grande entreprise de e-commerce est la société chinoise Alibaba, avec une valeur marchande de 448,38 milliards de dollars. Bien qu’elle ait encore du chemin à parcourir avant de rattraper Amazon, elle affiche une croissance assez impressionnante. En fait, la société de Jack Ma a doublé ses revenus nets en deux ans, de 2018 à 2020, passant d’environ 23 milliards de dollars à 64 milliards de dollars. Alibaba propose une plateforme pour les entreprises www.alibaba.com et une version dédiée au grand public www.aliexpress.com

En tant que deux plus grands détaillants en ligne, Amazon et Alibaba ont une domination irréfutable sur le commerce électronique. Leur valeur marchande combinée de près de 1,5 trillion de dollars représente plus de 80 % de la valeur marchande totale des dix premières entreprises e-commerce au monde.

En dehors des deux géants, le e-commerce reste fragmenté par un marché pondéré par une liste interminable de sites. Parmi ces dernières, il faut noter le géant eBay qui est devenue une référence mondiale dans le secteur. En 2021, ce dernier compte plus de 185 millions d’utilisateurs actifs dans le monde. Il y a également Walmart avec un chiffre d’affaires sur le Web de 75 milliards de dollars. Et enfin, sur la liste des géants du e-commerce, nous avons Rakuten et JD.com avec une part importante et davantage diversifiée.

État des lieux en Afrique et au Sénégal

En Afrique, le e-commerce est en pleine expansion malgré les contraintes liées à la faiblesse du taux de bancarisation et de la logistique.

Cependant, nous avons identifié cinq majeurs qui font autorités sur le continent parmi lesquels on peut citer :

  • Le leader Jumia est une entreprise de commerce en ligne présente sur le marché africain. Fondée en 2012 par deux Français, Jumia vend des produits électroniques, d’hygiène, de l’alimentaire et des services. La plateforme est un marché en ligne qui met en relation des vendeurs et des acheteurs, en mettant à leur disposition un service logistique, permettant l’expédition et la livraison des colis en plus d’un service de paiement1. En 2019, plus de 80 000 vendeurs proposent une large gamme de produits et de services à la demande: appareils électroménagers et électroniques, mode, jouets pour enfants, mais aussi des services tels des réservations d’hôtels ou d’avion, et la livraison de repas. Jumia est notamment qualifié d’« Alibaba africain » ou d’« Amazon africain ». L’entreprise est présente dans plus d’une dizaine de pays africains dont le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, le Kenya, l’Égypte, l’Ouganda, le Sénégal, le Ghana, l’Afrique du Sud, le Nigeria et la Côte d’Ivoire, mais aussi dans des pays étrangers à l’Afrique dont le Portugal, la Chine et les Émirats arabes unis. Le 12 avril 2019, Jumia est la première entreprise technologique uniquement consacrée au marché africain cotée à la bourse de New York (JMIA – NYSE).

 

  • En deuxième position vient Takealot.com qui est le plus grand détaillant en ligne d’Afrique du Sud. En 2015, il a fusionné avec son concurrent Kalahari.com et depuis 2018, Takealot appartient au conglomérat Internet sud-africain Naspers. Aujourd’hui, Takealot.com est une place de marché en ligne et un détaillant à part entière, qui vend des articles dans toutes les catégories de produits aux consommateurs d’Afrique du Sud. Il reçoit dix millions de visites par mois de 1,8 million d’acheteurs.

 

  • En troisième position vient Souq fondé en 2005 par l’entrepreneur syrien Ronaldo Mouchawar, en tant que site d’enchères de type eBay. Il a fait la transition vers un modèle de commerce électronique de type Amazon à partir de 2010 et est devenu la plus grande plateforme de commerce électronique du monde arabe, desservant les Émirats arabes unis, l’Arabie saoudite et l’Égypte. En 2017, Souq a été racheté par Amazon. Souq a été rebaptisé Amazon aux Émirats Arabes Unis et en Arabie saoudite, mais continue d’utiliser le nom Souq en Égypte, où il enregistre près de dix millions de visites par mois.

 

  • En quatrième position vient konga qui opère principalement au Nigeria, avec 2,3 millions de visites par mois en provenance du pays. Konga est une place de marché en ligne et un détaillant à part entière, et dispose de son propre service logistique et de son réseau de points de collecte appelé Kxpress.

 

  • Enfin, sur la liste des cinq majeurs vient Bidorbuy qui est le deuxième site de commerce électronique d’Afrique du Sud, avec 1,9 million de visites par mois.

 

Cela représente selon la société financière internationale (SFI), la taille du marché africain du commerce électronique a été estimée à 20 milliards dollars en 2020, ces revenus devaient atteindre 29 milliards de dollars en 2022.

Au Sénégal, le commerce électronique a le vent en poupe. Malgré une faible bancarisation (21%), les sites de e-commerce se multiplient, principalement à Dakar et cela grâce à un taux de pénétration Internet en augmentation, qui a atteint 74% depuis 2019 mais aussi le marché du numérique représente 3.3% du PIB (usage des médias sociaux, commerce en ligne, streaming….

Ci-dessous, le top cinq [5] des principaux sites de e-commerce au Sénégal :

Sites Casement mondial Classement national Number de visite/mois
Expat-Dakar 46 894 11 804 87
Jumia 55 146 14 751 320
Coin afrique.com 65 804 71 657 54
Promo.sn 634 111 420 72 22
Discount-Sénégal 513 660 688 77 84

En résumé, on put dire que le e-commerce a de beau jour devant lui dans un monde de plus en plus digitalisé mais aussi surtout avec l’arrivée de la COVID-19 qui a exploser tous les chiffres de ce secteur. En dehors des deux géants américains (Amazon) et chinois (Alibaba), le commerce électronique reste émietté dans un reste du monde proportionné. L’Afrique, dans une dynamique exponentielle reste marquée par un réseau de e-commerce tendant. Cela est révélateur du fait qu’aujourd’hui, plus de 10% des internautes (au Sénégal) font leur achat en ligne malgré un faible taux de bancarisation. Cela pousse pour ainsi dire à s’interroger sur la problématique d’une culture du numérique devant ce potentiel inexploité.

Sources: Wikipédia, Similarweb, Analysis by website Builder Expert, cluecommerce.com, blog.senmarketing.net, ecommerce-covid.sn.

 

 

One comment

Leave a comment